Préserver ses données

Pour information, votre adresse IP apparaît comme : 3.80.177.176, 192.168.68.37

Avec les outils informatiques actuels, on court le risque de laisser ses données personnelles un peu partout (documents, mots de passe, traces...).

Celles-ci peuvent être l'objet d'une utilisation malveillante (crime organisé) ou d'une exploitation non souhaitée (récupération à des fins commerciales de votre profil - adresse IP, préférences de navigation, achats effectués, géolocalisation...).

Les réseaux sociaux, qui sont généralement financés par la publicité, exploitent souvent les données personnelles des utilisateurs à leur insu.

L'accès aux réseaux sociaux n'est pas autorisé au sein du collège.

En toutes circonstances, préservez vos données personnelles !

Des moteurs de recherche qui s'engagent à ne pas associer les requêtes à des adresses IP :

Pour mieux préserver vos données personnelles, sachez que :

Les systèmes d'exploitation MacOS/iOS (Apple), Windows (Microsoft), Android (Google), permettent à ces sociétés d'avoir accès aux données personnelles de leurs utilisateurs.

Les fournisseurs de téléphonie/services internet ont accès aux données personnelles de leurs abonnés.

Les liseuses électroniques (Kindle, Kobo, OYO...) restreignent l'accès des utilisateurs aux livres électroniques qui ne sont consultables que pour une période limitée et sous le contrôle des sociétés qui les commercialisent (Amazon, Fnac...).

Recherche Google :

associe la requête à l'adresse IP de l'utilisateur, enregistre les préférences de recherche, les pages visitées... afin d'établir un profil individuel, monnayable auprès des annonceurs. Il n'existe plus de résultats "standards" d'une recherche Google mais autant de résultats que de profils individuels.

Google Documents :

Google se réserve le droit d'exploiter les données personnelles des utilisateurs (Conditions Générales d'Utilisation).

Gmail :

Google analyse le courrier des utilisateurs (CGU).

Google :

connaît vos déplacements, votre historique de navigation et de recherche, votre historique de recherche Youtube, les services que vous utilisez, quelles applications ont accès à vos données (en particulier si vous disposez d'un terminal sous Android).

Twitter :

vend les "tweets" des utilisateurs à des entreprises tierces.

Facebook :

considère les données personnelles des utilisateurs comme sa propriété (CGU).

Facebook :

tout bouton "like/dislike" sur une page Web enregistre l'adresse IP de tous les visiteurs de la page (inscrits ou non sur Facebook).

Adobe Flash Player :

garde une trace des vidéos visionnées (LSO).

Si vos données sont hébergées "dans les nuages" (services de "cloud computing" fournis par Microsoft, Apple, Google, Amazon...), vous ne contrôlez plus vos données - il n'existe pas de "nuage", seulement l'ordinateur de quelqu'un d'autre !

Les visites de sites, les achats en ligne, etc. donnent lieu à un stockage de données personnelles, susceptibles d'être exploitées par des tiers.

L'ensemble de vos données, dispersées sur de multiples serveurs, constitue votre identité numérique.

Attention à ce que vous montrez de vous-même !

Pour en savoir plus : un aperçu des fonctionnalités malveillantes des logiciels les plus courants.